Par la voix du président de la section Léman, Adlatus se présente dans le dernier numéro du Monde économique.

Accédez à l’article complet ici.

Trop d’entrepreneurs pourraient sauver leur entreprise s’ils faisaient appel aux soutiens disponibles

PME et indépendants en difficulté : nombre d’entrepreneurs pourraient sauver leur entreprise s’ils faisaient appel à temps aux soutiens disponibles

C’est un constat récurrent que fait Gérard Beuchat, le nouveau président du réseau associatif de consultants adlatus de la région lémanique. Issu de l’économie, cet ingénieur de métier est bien placé pour évaluer la situation des petites et moyennes entreprises qui font appel au réseau adlatus et le constat est sans appel. Nombre d’entreprises et d’indépendants pourraient rebondir s’ils se faisaient aider à temps. Mais avec trop souvent le nez dans le guidon, comptant parfois sur la méthode Coué, affichant peut-être aussi une forme de fierté ou craignant des coûts prohibitifs, ils s’empêchent de solliciter un appui dans une phase critique de leur développement économique.

Se faire aider ne coûte pas forcément cher

Des exemples ? Tel informaticien avait un créneau bien particulier ; mais la communication n’était pas son fort et il n’a pas réussi à conceptualiser son offre ; du coup, le marché ne répond pas et en peu de temps c’est la chute, alors qu’à la fois le produit est bon et le marché en demande. Ou alors la créatrice de ce site internet qui, victime de son succès, la dépasse et la pousse à la limite de l’abandon. Or il suffit parfois d’un coup de pouce pour rebondir, poursuivre, réorienter. Et ce coup de pouce peut se concrétiser en peu de temps, peu d’heures investies, peu de coûts. Grâce à adlatus !

Comment se faire aider ?

Concrètement, il suffit de contacter le réseau qui va chercher dans ses effectifs le profil adéquat et proposer une rencontre pour évaluer les besoins et adapter la solution. Avec plus de 300 consultants venant de l’économie, il y a de fortes chances de trouver la compétence utile disponible. Ces anciens cadres, entrepreneurs et spécialistes sont très engagés pour venir en aide de manière flexible et avantageuse à ceux qui les sollicitent. Les tarifs sont avantageux et l’appui est délivré à la carte.

Management ad interim

L’absence prolongée d’un cadre peut être très péjorante dans une petite ou moyenne entreprise. Un collaborateur adlatus est à même d’assurer le remplacement intérimaire d’un cadre, d’un responsable de secteur, voire d’un directeur. Cette prestation très pratique et sans engagement à long terme connaît un certain succès, permettant de palier l’absence temporaire d’un dirigeant et de remplaçant disponible.

En savoir plus sur adlatus

Le site internet adlatus.ch présente les principales compétences du réseau et narre succintement quelques « success stories » passant du business developement au management temporaire. Et comme le dit son président :« Tout entrepreneur ou chef d’entreprise connaît des moments de solitude ; souvent trop seul face aux décisions cruciales, il peut aussi se trouver très démuni pour faire face à une crise, ou à une absence subite de longue durée d’un membre de l’équipe dirigeante. Comment remédier à ces situations ? Où trouver des solutions immédiates, compétentes, souples et abordables ? Le réseau ADLATUS a pour mission d’y pourvoir » précise Gérard Beuchat.